Wajdi Riahi Trio

  • Garden Stage
    vendredi 5•juillet•2024
    19:35•20:10

Le parcours de Wajdi Riahi commence en 1995 à Tunis. Le père de Riahi est multi-instrumentiste, compositeur et enseigne la musique arabe traditionnelle. La passion pour la musique et, plus particulièrement, pour le piano, se transmet de père en fils. Le père nourrit l’ambition de son fils de toutes les manières possibles. Au conservatoire de Tunis, principalement axé sur la formation classique, le jeune Wajdi découvre le jazz au compte-gouttes. Un de ses professeurs l’aide toutefois à obtenir un stage de musique en Belgique. C’est dans le plat pays que sa passion pour ce genre musical s’épanouit pleinement et qu’il décide de s’installer à Bruxelles pour y étudier le jazz.

 

La musique avec laquelle le jeune pianiste se fait un nom sur la scène du jazz belge aujourd’hui couvre l’ensemble de son parcours, de ses racines arabes à son amour ultérieur pour le jazz, en passant par l’atmosphère effervescente de Bruxelles. Alors que le premier album intitulé « Mhamdeya » (2022), sorti avec son trio - Pierre Hurty à la batterie et Basile Rahola à la contrebasse - était empreint de nostalgie, le deuxième album, « Essia », sorti à la fin de l’année dernière, témoigne d’un voyage entre les deux horizons du pianiste. Les structures organiques du stambeli et du gnawa, des rythmes d’Afrique du Nord, s’entrelacent à la complexité du jazz. Attendez-vous à un voyage entre Tunis et Bruxelles. Le disque est un délicat tissage de textures légères, souples et compactes, un travail à la fois subtil et robuste. Chaque morceau est indépendant, mais, comme une collection de nouvelles, il forme un tout cohérent. À ne manquer sous aucun prétexte!